La révolution Le Corbusier

Charles-Edouard Jeanneret dit Le Corbusier est né en 1887 en Suisse. Il adopte le surnom « Le Corbusier » lors de ses premières publications dans la revue l’Esprit Nouveau, fondée en 1920.
Il défend une architecture moderne appuyée sur un langage nouveau, en rupture avec la pensée traditionnelle de l’espace. Son œuvre est aujourd’hui considérée comme l’emblème international du Mouvement moderne en architecture. Elle apporte des solutions nouvelles :

• Inventer un nouveau langage architectural : une architecture laissant place à la lumière

• Moderniser les techniques architecturales : une architecture développée en hauteur

Répondre aux besoins sociaux et humains de l’homme moderne :des espaces fonctionnels

Les 5 grands points développés par Le Corbusier pour une architecture nouvelle sont :

• Un bâtiment surélevé sur des pilotis

• Une ossature autoporteuse formée de piliers et de poutres

• Des façades vitrées

,• Un plan libre modulable (sans murs porteurs) selon les fonctions des bâtiments et leur évolution

• Un toit-terrasse servant de jardin suspendu

Le Corbusier couple l’organisation de l’espace à l’utilisation de couleurs.

Choisies avec soin, elles reflètent ses grands axes de réflexion :

• Vert : adapter l’architecture à son environnement, garder un contact permanent avec la nature

• Jaune : une architecture évoluant avec la lumière

• Bleu : un contact permanent avec l’espace

• Rouge : l’Homme est le moteur de sa création

Œuvres emblématiques

Le matériau fétiche de Le Corbusier est le béton, économique, résistant et à durée de vie quasi illimitée.

La Villa Savoye

Dans la catégorie de l’habitat individuel, on citera la Villa Savoye, véritable manifeste de l’architecture moderne et représentative du nouveau langage proposé par Le Corbusier. L’architecture de Le Corbusier est épurée, celui-ci se dispense de l’ornement pour ne garder que l’essentiel : une intégration optimisée dans un paysage existant, sous une forme lisse et organisée. A l’ordre surprenant qui règne dans la nature répond un ordre dans la construction produite de la main de l’homme.

La cité radieuse – Marseille

En matière de logement collectif, Le Corbusier va innover de façon spectaculaire. La cité Radieuse de Marseille en est un très bel exemple. Edifiée entre 1947 et 1952, elle tente de concrétiser une nouvelle forme de cité, un « village vertical » appelé « Unité d’habitation». Tout est pensé pour proposer un ensemble de services et un confort maximum aux habitants de ces nouveaux logements sociaux.

Autre grande caractéristique appliquée pour cette construction mais également dans d’autres œuvres de l’architecte : le Modulor. Il s’agit d’une unité de mesure (contraction de « module » et « nombre d’or ») inventée par Le Corbusier pour adapter les proportions de ses unités d’habitation à la morphologie humaine.

D’autres réalisations emblématiques en France et à l’étranger :

Le Corbusier, une personnalité controversée

Même si Le Corbusier reste une personnalité controversée – certains voient en lui un génie qui a permis de débloquer la pensée de l’espace pour s’adapter à la surpopulation des grandes villes, d’autres regrettent une esthétique fonctionnaliste qui serait plus grise que « radieuse » – il a marqué de son empreinte toute notre architecture contemporaine.

Je l’admire pour cette raison mais aussi pour la dimension sociale de son œuvre.

J’apprécie également La pratique très hétéroclite de ce monument du mouvement moderne. Comme il le disait, « Tapisseries, dessins, tableaux, sculptures, livres, maisons et plans de villes ne sont, en ce qui me concerne personnellement, qu’une seule et même manifestation d’une harmonie stimulante au sein d’une nouvelle société machiniste ».